Quand écrire pour soi apaise

Que l’on soit équipé d’un stylo, d’un téléphone portable ou d’un ordinateur, on écrit tous quotidiennement. Mais on a parfois tendance à minimiser voire à oublier les bénéfices personnels que l’écriture peut nous apporter. Erreur ! Écrire pour soi apaise et calme l’anxiété en ces temps bousculés. Zoom sur les vertus relaxantes de la rédaction.

L’écriture manuscrite améliore la concentration

Rester focalisé sur une seule tâche

Je vais parler de l’écriture manuscrite à des fins personnelles : quand vous empoignez votre crayon pour rédiger une lettre, votre to-do list de la semaine ou votre liste de courses. Ou bien, quand, écrivain aguerri, vous poursuivez la rédaction de votre journal, notez dans un cahier vos idées pour ce projet de roman qui vous tient à cœur ou commencez quelques ébauches de poèmes. L’écriture manuscrite vous permet de rester focalisé sur une seule tâche, bien claire, bien pensée. L’esprit est alors plus attentif, et le stress, moindre.

Detox digitale activée : sérénité, bonjour !

En effet, face à la page blanche, la vraie, pas de fenêtre pop-up imposée, d’alarme ou de notification quelconque qui vous interrompt. Ni même la tentation d’aller effectuer telle recherche sur Google. Non, seulement le papier, le stylo, et votre inspiration ou idées du moment, au calme. À condition bien entendu d’avoir pris le soin d’éteindre le son de votre téléphone et/ou d’avoir mis votre ordinateur en veille le temps d’écrire.

D’ailleurs, en 2011, l’auteur américain Nicholas Carr prévenait ses lecteurs à ce sujet dans son ouvrage Internet rend-il bête ? : « Un livre, en tant qu’objet technique, concentre notre attention, nous isole de la myriade de distractions qui emplissent notre vie au quotidien. Un ordinateur relié à un réseau a le résultat exactement inverse. » Il est ici question de livres, mais le résultat est identique pour tout carnet d’écriture. Il faut avouer d’ailleurs que le nombre de cahiers proposés à la vente abonde. Classique et uni, original et coloré, fin ou épais : il y en a pour tous les goûts ! Impossible, j’en suis sûre, de ne pas en trouver un qui vous plaira.

Écrire pour soi pour faire le vide et mieux avancer

Se libérer du poids des pensées

Écrire peut aussi vous permettre de faire le vide. Cette fois-ci, c’est bon, les écrans sont tolérés ! En couchant sur papier une liste de tâches à accomplir ou en vous libérant par écrit d’un flot de pensées négatives, vous pouvez être sûr de vous sentir plus léger. Et de voir ainsi s’éloigner de vous la menace de la charge mentale. Julia Cameron, auteure américaine du best-seller Libérez votre créativité, recommande un exercice de lâcher prise qu’elle appelle « Les pages du matin ». L’idée : rédigez chaque début de journée, sur trois pages, ce qui vous vient spontanément à l’esprit. Écrivez librement, sans jugement, sans censure. Portez ensuite un regard bienveillant sur vos écrits et vous obtiendrez à la clé : recul, lucidité et créativité.

feutres sur carnet

Mettre en place une routine d’écriture pour être plus zen et efficace

Pourquoi ne pas intégrer la méthode des « pages du matin » dans la désormais populaire miracle morning conseillée au départ par Hal Elrod ? Dans son ouvrage Miracle morning, l’auteur, coach et conférencier américain propose de se réveiller plus tôt chaque jour pour pratiquer plusieurs exercices : moment de silence, visualisation, affirmations, sport, lecture et écriture. Le sujet de l’article ne s’y prêtant pas, je ne développerai pas ici les cinq premières activités.

Je vais donc me concentrer sur le dernier aspect de la routine : l’écriture. Chaque matin, vous pouvez démarrer votre journée en écrivant soit votre to-do list, soit votre flot de pensées. À vous les idées claires et le mental plus léger ! Si cette pratique vous plaît, vous pouvez de la même manière imaginer une routine pour le soir. Et ainsi noter dans un carnet, par exemple, tous les points positifs qui ont traversé votre journée en exprimant, pour chacun d’eux, votre gratitude.

Si vous faites cette relecture quotidienne mentalement, c’est déjà très bien. Vous pouvez aussi écrire dans ce carnet à un autre rythme : une fois par semaine, une fois par mois… Et en tenir bien d’autres ! Le carnet de vos réussites, le carnet de vos projets… Rien de tel pour se redynamiser et avancer dans les meilleures conditions.

En guise de conclusion

Il n’est pas donc nécessaire d’avoir un talent particulier ni même d’être un passionné de la plume pour se sentir concerné. À partir du moment où l’on a décidé de s’y mettre posément et que l’on s’est ménagé un peu de temps, écrire pour soi apaise. Mais vous pouvez tout aussi bien faire le choix de rédiger un texte indirectement, en demandant à un professionnel de confiance de retranscrire vos propres mots au sein d’un manuscrit. Faire le récit de son histoire de vie peut être une expérience personnelle très fructueuse. Si vous ressentez l’envie ou le besoin de raconter un voyage, un séjour à l’étranger ou de revenir sur une période marquante de votre vie (un mariage, une naissance…), je suis écrivain public – biographe et je peux vous accompagner ! Découvrez ici mes services à destination des particuliers.

avatar auteur atelier daphnis
Pauline
Écrivain public et biographe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient également vous intéresser…

cassettes audio tenues entre des mains

Écrire en musique est bénéfique

On le sait, la musique est pleine de bienfaits pour le corps et l’esprit. C’est même un fabuleux …
jeune femme qui écrit au bord de l'eau

Les vertus du silence

C’est un sujet que je souhaitais aborder depuis quelque temps. Car j’ai remarqué que le silenc…
homme en chemise blanche à un bureau en train de parler

Monsieur B. fait appel à un écrivain public pour rédiger son portrait professionnel et renforcer l’identité de son entreprise

Consolider une identité de marque Monsieur B., dirigeant d’une entreprise artisanale en région ly…

© Atelier Daphnis. Tous droits réservés.
Design par Nomad Studio TL.